Dettes souveraines : l'Espagne et l'Irlande profitent de l'accalmie

le
0
Dettes souveraines : l'Espagne et l'Irlande profitent de l'accalmie
Dettes souveraines : l'Espagne et l'Irlande profitent de l'accalmie

L'Espagne a encore réussi à emprunter sur les marchés financiers ce matin, alors qu'il y a encore 6 mois on se demandait quand le pays devrait demander l'aide internationale. L'OMT créé par la BCE l'été dernier sert d'épouvantail et maintient les taux du pays à des niveaux bas, ce qui permet à Madrid de se financer seule... cela a pour effet de rassurer les investisseurs, qui savent que la BCE sera là en dernier recours... bref, cela ressemble à un cercle vertueux financier. Sur le plan économique l'Espagne est loin d'être tirée d'affaire et doit encore faire face à un taux de chômage massif. Toutefois, l'apaisement sur la dette permet au pays d'entreprendre ses réformes de manière plus sereine. Egalement sortit de l'oeil du cyclone, l'Irlande retrouve peu à peu des couleurs et les faveurs des investisseurs. La dette du pays est de mieux en mieux noté et l'île verte redevient elle aussi un espace plus serein...

Mardi, l'Espagne a donc annoncé avoir émis 5,57 Md? d'obligations à court terme sur les marchés. Le montant est légèrement plus important que les 4,5 Md? à 5,5 Md? prévus, mais le Tesoro Publico, l'organisme en charge de la dette, a dû consentir à payer un taux en hausse pour les titres à 12 mois.

Les craintes d'instabilité politique qu'ont nourri les investisseurs ces derniers jours en raison des soupçons de corruption dans le parti de Mariono Rajoy n'ont pas provoquées de flamber des taux. L'année dernière, l'Espagne aurait sans doute été pénalisée lourdement, mais là, tout au plus a-t-on observé une légère hausse des taux. Il est donc intéressant de noter que l'OMT a fait entrer l'Europe dans une nouvelle ère, plus sereine, où la moindre nouvelle n'a pas l'effet d'une étincelle dans un tonneau de poudre.

Le climat serein qui prévaut depuis le début de l'année permet donc à l'Espagne d'annoncer aujourd'hui qu'elle a déjà réalisé 20% de son programme d'émissions obligataires de l'année avec un total de 23,9 Md? levés sur les marchés depuis le 1er janvier.

L'Irlande est un autre bénéficiaire de l'accalmie européenne. Standard & Poor's vient de relever de négatif à stable la perspective de la notation du pays. L'Irlande est notée BBB+ par S&P et Fitch. Moody's est donc la seule des 3 grandes agences de notation à maintenir le pays en catégorie spéculative avec une note de Ba1. Le réhaussement de la perspective par S&P fait suite à l'obtention par Dublin d'un rallongement de la durée et d'une baisse des taux d'intérêts des prêts consentis par la BCE en 2010 au moment du sauvetage des banques du pays.

C'est une bonne nouvelle pour l'Irlande qui a prévu de faire son retour sur les marchés obligataires cette année. D'ailleurs, nous rappelons qu'un pays qui sort de l'aide internationale pour se financer seul sur les marchés peut bénéficier de l'OMT. Ainsi, le Portugal et/ou l'Irlande pourront en bénéficier si comme prévu ils émettent des obligations cette année. L'OMT est donc également utile aux pays qui sont actuellement aidés.

L'accord obtenu auprès de la BCE permet à l'Irlande d'allonger la maturité de sa dette, d'en réduire le coût, de diminuer son risque de refinancement et devrait l'aider à pouvoir émettre à nouveau des obligations fin 2013 comme prévu.

Bref, comme Obliginvest l'a écrit en début d'année, l'Europe n'est pas sortie de la crise et les écueils sont encore nombreux... Mais c'est une année de convalescence qui commence aussi bien que possible.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux