Dettes : les raisons cachées de la contagion

le
0
Certains investisseurs profitent et nourrissent tout à la fois la contagion de la crise de la dette en Europe. Petit tour d'horizon de leurs pratiques.

Les marchés ont leurs raisons que le public ignore parfois. La contagion qui frappe ces dernières semaines les pays malades de la zone euro a, certes, des racines économiques: dettes publiques hypertrophiées, croissance en panne, chômage stratosphérique ou encore système bancaire chancelant. Les déclarations contradictoires des dirigeants européens n'ont rien arrangé.

Mais ce que les économistes appellent les «fondamentaux» ne sont pas le seul moteur de l'asphyxie des Etats les plus faibles. «Il semble que nous ayons atteint un point où comptent plus les attentes auto réalisatrices, que les fondamentaux», insiste-t-on à la Société générale. « Nous sommes maintenant dans le monde de la contagion.» Certains savent en tirer profit.

o Le jeu de la polémique. Récemment, Mohamed A. Erian, patron de Pimco, un des plus grands fonds de gestion obligataire au monde, a déclaré qu'il ne croyait pas que la Grèce puisse échapper à la faillite. Vu le contexte act

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant