Dettes : les banques souffrent en Bourse

le
0
Les actions des banques européennes, exposées aux dettes de l'Irlande, du Portugal et de l'Espagne décrochent en Bourse. A Paris, elles ont perdu 8% en moyenne sur la semaine.

Flash-back. L'affolement qui se vérifie actuellement sur les marchés européens ressemble étrangement à celui qui avait fait trembler la planète finance au printemps dernier avec la Grèce. L'euro est de nouveau au c½ur des débats sur la viabilité de la zone euro dans son ensemble, les taux obligataires battent des records - c'est-à-dire que les États se financent sur les marchés à des conditions beaucoup plus dures - et les Bourses décrochent.

Les marchés d'actions sont littéralement plombés par les mauvaises performances des banques, qui sont toujours les premières victimes de cette maladie des finances publiques européennes. En effet, ce sont elles qui financent les dettes des États. Or ces dettes souveraines copieusement alourdies après trois années économiques particulièrement difficiles, qui sont notées par les trois grandes agences de notation du monde, font l'objet de dégradation de leur note.

La moindre perspective d'un tel coup de massue effraie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant