Dettes : l'Europe affiche sa solidarité

le
0
Le fonds de stabilité FESF pourra acheter directementde la dette des États. La Grèce voit ses prêts allégés.

La zone euro poursuit sa course d'obstacles vers la définition d'une recette globale à la crise de la dette. Dans la nuit de vendredi à samedi, les dirigeants ont fait de réelles avancées sur les conditions de prêt aux pays périphériques. Les ministres des Finances se retrouvent ce lundi pour approfondir les détails et parler de gouvernance.

Nul doute que les dirigeants guetteront avec attention lundi la réaction des marchés. «Nous avons aplani le chemin principal», a affirmé Angela Merkel à l'issue du sommet, alors que beaucoup craignaient de voir les décisions délicates reportées au sommet des 24 et 25 mars. Mais la chancelière allemande a fait de grosses concessions pour parvenir à un accord, en dépit des réticences de l'opinion publique à payer pour les pays laxistes qui la fragilise à l'approche de dangereuses échéances électorales.

Le volet le plus remarquable porte sur le Fonds européen de stabilité financière (FESF) chargé d'aider les pays étran

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant