Dettes : Athènes et Lisbonne sanctionnées

le
0
Les deux pays d'Europe du sud inquiètent l'agence de notation Standard & Poor's, qui a dégradé leur note. Les objectifs de réduction du déficit risquent de ne pas être atteints, redoute-t-elle.

La crise de la dette est revenue sur le devant de la scène. L'agence de notation Standard & Poor's (S&P) a dégradé coup sur coup les notes des dettes de la Grèce et du Portugal ce mardi, respectivement de BB à BB- et de BBB à BBB-. Et ce n'est peut-être pas fini: l'une comme l'autre ont été placées sous surveillance négative, ce qui signifie qu'une nouvelle baisse des notes est possible dans les trois mois, explique l'agence de notation.

Les taux d'intérêt à deux ans portugais a bondi de 0,25 point de pourcentage, à 7,68%. Celui de la Grèce a grimpé de 0,35 point de pourcentage, à 15,29%, rapporte Bloomberg. La décision de l'agence est «déséquilibrée» et «injuste» car elle ne prend pas en compte les récentes décisions de la zone euro, a estimé le ministère des finances grec. «Les marchés ne s'attendaient pas à des révisions aussi rapides de la part de Standard & Poor's notamment sur le Portugal, dont la note a déjà été dégradée de de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant