Dette publique : des incertitudes pour 2012

le
0
L'agence de notation Fitch a confirmé le «triple A» de la France. Elle estime toutefois qu'un éventuel dérapage budgétaire durant l'année électorale mettrait la note sous pression.

Bon élève, mais doit continuer ses efforts. C'est, en résumé, le message délivré par l'agence de notation Fitch à la France. Elle a confirmé la note de la dette «triple A», la meilleure possible, avec perspective stable. Le gouvernement français a pris «une série de mesures», se félicite l'agence, «qui ont amélioré les perspectives des finances publiques». Et de citer la réforme des retraites, ou encore le projet de fixation dans la loi du principe d'équilibre des finances publiques.

«Toutefois, ces efforts doivent être prolongés pour stabiliser, puis réduire le niveau d'endettement de la France, qui s'élevait fin 2010 à 81,7% du produit intérieur brut (PIB)», prévient Maria Malas-Mroueh, responsable de la notation des pays chez Fitch. Un certain nombre de risques plane en effet encore sur la santé financière de l'État. À commencer par 2012, année électorale majeure. Il ne faudrait pas, avertit Fitch, que le budget dérape sur fond d'élection prés

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant