Dette: les taux d'emprunt sous pression pour une séance riche en actualité

le
0

Le marché de la dette souveraine s'est tendu mercredi en zone euro lors d'une séance riche en actualité, des chiffres américains venant occuper les investisseurs sur fond d'accord pétrolier.

"Il y a une constellation de facteurs plutôt inflationnistes", souligne Nordine Naam, gérant obligataire chez Natixis.

La réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à Vienne était l'un des grands thèmes de la journée, culminant juste avant la clôture par l'annonce d'un accord de réduction de la production.

"La réunion de l'Opep est déterminante", explique M. Naam. Car avec un accord, "le marché va anticiper davantage d'inflation", via une augmentation des cours du pétrole, "et davantage de hausses des taux".

Par ailleurs, les investisseurs ont eu une salve de statistiques à digérer, dont le rapport sur l'emploi d'ADP aux Etats-Unis, prélude aux chiffres mensuels qui seront publiés vendredi. Au mois de novembre, les créations d'emplois dans le secteur privé ont fortement grimpé en dépit de l'incertitude entourant l'élection présidentielle.

Or, "dans une situation de plein emploi, il risque d'y avoir des tensions plus importantes au niveau des salaires, l'un des facteurs d'inflation, cela laisse penser que la Réserve fédérale américaine pourrait augmenter ses taux bien plus que prévu", commente M. Naam auprès de l'AFP.

"Le marché reprend une tendance un peu haussière dans un contexte de croissance en progression aux Etats-Unis", relève pour sa part Ronan Blanc, gérant obligataire pour Financière Arbevel, alors que les Etats-Unis ont publié mardi des chiffres de croissance plus élevés que prévu.

Toujours aux Etats-Unis, l'inflation a accéléré à 1,4% en octobre, atteignant son plus haut niveau en deux ans, tandis qu'en zone euro, elle a atteint en novembre, à 0,6%, son niveau le plus haut depuis 31 mois.

La hausse des taux américains donnait le ton, se propageant en zone euro.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux à 10 ans de la dette allemande a progressé à 0,275% contre 0,221% mardi sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le taux d'emprunt de même échéance de la France a suivi le même mouvement, s'élevant à 0,752% contre 0,700%.

Le taux d'emprunt de l'Espagne a aussi augmenté à 1,551% contre 1,510%, tout comme celui de l'Italie à 1,988% contre 1,944%.

En dehors de la zone euro, le taux d'emprunt à 10 ans du Royaume-Uni est monté à 1,418% contre 1,370%.

Aux États-Unis, le taux à 10 ans s'inscrivait à 2,386% contre 2,291% mardi. Celui à 30 ans s'établissait à 3,052% contre 2,946%, le taux à 2 ans évoluant à 1,119% contre 1,087%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux