Dette: les taux d'emprunt poursuivent leur détente

le
0

Les taux d'emprunt ont poursuivi leur détente lundi sur le marché de la dette en zone euro, les investisseurs reprenant goût aux obligations, un peu rassérénés quant aux intentions économiques de Donald Trump.

"Les taux ont arrêté de monter depuis vendredi, il semblerait qu'ils se stabilisent", commente auprès de l'AFP Jean-François Robin, stratégiste obligataire pour Natixis.

"Après l'élection américaine, le marché des obligations était très inquiet, il apprécie à présent que Donald Trump revienne sur pas mal de ses promesses", poursuit-il.

Le 45e président américain, élu le 8 novembre, a promis un vaste programme de relance économique à base de constructions d'infrastructures, tout en évoquant une politique protectionniste.

Or, la perspective de ce programme susceptible de provoquer des hausses de l'inflation avait entraîné par anticipation une forte tension sur les taux d'intérêt américains, et par ricochet sur les taux européens.

"Le marché est en train de réaliser que la croissance américaine ne va pas augmenter tant que ça", estime M. Robin. Dans ce cas, "il n'y a pas de raison que la banque centrale relève ses taux" directeurs de façon trop brutale, "donc pas de raison que les taux d'intérêt remontent sans s'arrêter" comme ils l'ont fait ces dernières semaines, ajoute-t-il.

Par ailleurs, la semaine qui débute sera chargée, avec notamment la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à Vienne mercredi, et le référendum italien sur la constitution dimanche.

En outre, les investisseurs scruteront attentivement les chiffres mensuels de l'emploi américain vendredi. Ces données sont vues comme un baromètre de la santé économique du pays par la Réserve fédérale américaine (Fed), qui devrait relever ses taux d'intérêt mi-décembre lors de sa prochaine réunion de politique monétaire.

"Même un chiffre décevant de l'emploi américain n'empêcherait pas une hausse en décembre", estime M. Robin.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux à 10 ans de la dette allemande a baissé à 0,205% contre 0,240% vendredi sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le taux d'emprunt de même échéance de la France a lui aussi reflué à 0,768% contre 0,795%, tout comme celui de l'Espagne à 1,562% contre 1,573% et celui de l'Italie à 2,068% contre 2,088%.

En dehors de la zone euro, le taux d'emprunt à 10 ans du Royaume-Uni a fini à 1,380% contre 1,417%.

Aux États-Unis, le taux à 10 ans s'inscrivait à 2,329% contre 2,357% vendredi. Celui à 30 ans s'établissait à 2,994% contre 3,004%. Pour sa part, le taux à 2 ans était en légère hausse à 1,111% contre 1,117%.

lem/abx/mpa/pb


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux