Dette : la Grèce retarde ses remboursements au FMI

le
9
Dette : la Grèce retarde ses remboursements au FMI
Dette : la Grèce retarde ses remboursements au FMI

La Grèce ne sera pas en retard de paiement de paiement vendredi. Athènes a, in extremis, décidé de repousser à fin juin le règlement de quatre échéances de prêts dues au Fonds monétaire international, dont la première devait être versée vendredi. Le règlement du FMI permet cette temporisation. «Cette possibilité nous laissera plus de temps pour la négociation», a justifié une source gouvernementale grecque. La somme de 1,6 milliard d'euros, est désormais due au 30 juin.

Athènes est en  négociations avec ses créanciers, l'Union européenne et FMI, sur un accord qui permettrait de débloquer la dernière tranche des prêts internationaux au pays, soit 7,2 milliards d'euros, qui lui permettraient de honorer ses dettes.  Les pourparlers avec les créanciers sont entrés dans un nouveau cycle de discussions au plus haut niveau mercredi et devraient se poursuivre les prochains jours, a assuré Alexis Tsipras mercredi à Bruxelles à l'issue d'un dîner de travail décrit comme «long et sportif » par  le président de la Commision européen Jean-Claude Juncker et jugé «très bon» par le patron de la zone euro, Jeroen Dijsselbloem, qui s'est également joint à cette rencontre.

Alexis Tsipras avait alors laissé entendre que le paiement de vendredi serait honoré. La directrice générale du FMI, Christine Lagarde s’était d’ailleurs déclarée « confiante » jeudi, quelques heures avant la demande grecque de report.

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé à la chaîne de télévision française France 2 jeudi soir qu'il fallait «des efforts notables de la part d'Athènes», soulignant que l'objectif des négociations est que la Grèce «reste» dans la zone euro. «Maintenant, c'est à la partie grecque de dire ce sur quoi elle souhaite éventuellement bouger», lui a fait écho le ministre français des Finances, Michel Sapin.

Les divergences portent notamment sur une réforme radicale des retraites souhaitée ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kpm745 le vendredi 5 juin 2015 à 07:54

    Les Grecs veulent continuer à vivre en dessus de leurs moyens sur le dos des autres. Ils iront voir les russes et les chinois, mais on s'en doute bien de la générosité des peuples asiatiques

  • b.renie le vendredi 5 juin 2015 à 06:20

    Rien ne bouge et pendant ce temps le peuple grec ne sait où il va. Mais la façon de conduire ce malheureux peuple ne peut produire rien de bon pour lui. Les français feraient bien d'en prendre conscience pour ce qui les concernent. Les taux de la dette souveraine à 10 ans viennent de monter de 0.50% soit 10 milliards d'intérêts à prélever sur le budget !

  • pascalcs le vendredi 5 juin 2015 à 04:44

    Deuxième défaut grec en 3 semaines. Combien de temps avant que les institutions désormais tremblantes reconnaissent la réalité de leur grossières erreurs?

  • pascalcs le vendredi 5 juin 2015 à 04:42

    Pas plus tard qu'hier, notre danseuse du FMI annonce que la Grèce sera au rendez vous de ses paiements au FMI et qu'une agrégation des paiements repoussée à plus tard n'était pas dans les cartes... 3 heure plus tard, bingo, pas paiement et rendez vous fin juin. Cette femme n'a décidément aucune crédibilité.

  • talobre le vendredi 5 juin 2015 à 02:14

    Le jeu consiste a faire accepter au gouvernement grec ce que jamais son parlement n' acceptera, dans quel but?

  • jany7 le vendredi 5 juin 2015 à 00:12

    observez la Russie et la Chine dans les jours avenir

  • remimar3 le jeudi 4 juin 2015 à 23:43

    1 mois de Bank run ça va coûter cher à l'Europe dans la mesure où les euros en billets récupérés par les particuliers grecs sont actuellement issus de droits de tirage autorités par l'Europe. La pression est mise sur l'Europe maintenant.

  • Phalae92 le jeudi 4 juin 2015 à 23:30

    Ils ont raison.A quoi bon payer par tranche quand on compte faire défaut au final.Autant économiser les versements antérieurs !

  • EuropeGa le jeudi 4 juin 2015 à 23:14

    Il semble que ce soit bientôt la faillite pour la Grèce.