Dette : la Chine au secours de l'Espagne

le
0
À Madrid, la Chine signe pour 5,36 milliards d'euros de contrats dans l'énergie, la banque et l'agroalimentaire.

Au deuxième jour de sa visite à Madrid, le vice-premier ministre chinois Li Keqiang a tenu ses promesses. La Chine et l'Espagne ont signé mercredi 16 contrats commerciaux pour une valeur totale de 5,65 milliards d'euros.

L'accord le plus important concerne les hydrocarbures. Le champion espagnol du pétrole, Repsol, se taille la part du lion en bouclant un contrat de 5,36 milliards d'euros avec Sinopec, selon le quotidien économique Expansión. Le géant chinois de la pétrochimie serait disposé à acheter une part des actifs que Repsol détient au Brésil. L'entreprise espagnole prépare une augmentation de capital de sa filiale brésilienne afin de pouvoir financer l'exploitation de vastes gisements découverts au large des côtes brésiliennes.

Les nouvelles technologies, la banque et les télécommunications sont quelques-uns des autres secteurs qui bénéficieront des largesses de l'empire du Milieu. Ainsi, pour 19 millions d'euros, Indra fournira ses logiciels de gestio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant