Dette grecque : Tsipras veut

le
0
Dette grecque : Tsipras veut <>
Dette grecque : Tsipras veut <>

Il lance l'offensive. Le nouveau Premier ministre grec Alexis Tsipras a assuré mercredi que le nouveau gouvernement était prêt à pour , en introduction à son premier Conseil des ministres, mercredi à Athènes.

, qui n'aboutisse pas à , a rappelé le nouveau dirigeant grec, issu du parti de gauche radicale Syriza.

Il s'agit de renégocier le plan d'aide au pays ainsi que la dette du pays. Syriza, le parti de gauche radicale dont est issu Alexis Tsipras, prône . Selon lui, les discussions, prévues vendredi à Athènes, avec le patron de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem seront . Pour la Grèce, si la question de la dette n'est pas rediscutée, alors la situation pourrait devenir explosive. Annulation, moratoire, rachat de dette, renégociation des modalités de remboursement : de l'avis de tous, la dernière hypothèse tient la corde.

L'Allemagne n'a pas tardé à réagir aux déclarations de Tsipras : le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel, vice-chancelier social-démocrate du gouvernement d'Angela Merkel, a demandé le nouveau gouvernement grec à être  envers ces dernières années.

Hollande invite Tsipras à venir à Paris avant le 12 février

, expliquait une source proche du dossier à Bercy dans les colonnes du Parisien - Aujourd'hui en France ce lundi. , ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant