Dette grecque : toujours pas d'accord à Bruxelles, le FMI confiant

le , mis à jour à 19:42
4
Dette grecque : toujours pas d'accord à Bruxelles, le FMI confiant
Dette grecque : toujours pas d'accord à Bruxelles, le FMI confiant

La réunion des ministres des Finances de la zone euro consacrée au renflouement de la Grèce s'est terminée sans accord ce jeudi.

«C'est fini pour aujourd'hui», tweete Alexander Stubb, ministre finlandais des Finances. Les institutions et la Grèce continuent à travailler. L'Eurogroupe se réunira à nouveau plus tard, mais pas aujourd'hui.» La prochaine réunion de l'Eurogroupe pourrait avoir lieu samedi.

That's it for today. Institutions and Greece to continue work. #Eurogroup back later, but not today.— Alexander Stubb (@alexstubb) 25 Juin 2015

Les grands argentiers de la zone euro étaient réunis pour la quatrième fois en une semaine, au chevet de la Grèce qui bataille avec FMI, BCE et Commission européenne pour obtenir de l'argent frais en échange de promesses de réformes.

Les 19 ministres ont critiqué à la fois les propositions des institutions et celles de la Grèce, a expliqué Yanis Varoufakis, le financier grec. Son confrère allemand Wolfgang Schäuble avait estimé, à son arrivée à la réunion, que la Grèce et ses créanciers étaient «encore plus éloignés» qu'avant, en dépit des discussions marathon entre les deux parties depuis mercredi.

Hollande et Tsipras optimistes

Quant à la chancelière allemande, Angela Merkel, elle est arrivée au sommet européen un peu défaitiste. «D'après ce que j'ai entendu aujourd'hui, nous n'avons pas encore fait les progrès nécessaires», a-t-elle déclaré alors que l'Eurogroupe se terminait.

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, à l'opposé, a tenu à rester optimiste en arrivant lui aussi au sommet : «L'histoire européenne est pleine de désaccords, négociations et compromis (...) je suis confiant que nous allons atteindre un compromis qui aidera la zone euro et la Grèce à dépasser la crise».

Dans la matinée, lors d'une rencontre avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, la directrice générale du FMI Christine ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • eugene36 le jeudi 25 juin 2015 à 19:10

    encore un titre mensonger : le FMI n'a JAMAIS fait AUCUN commentaire favorable sur la Grèce ; le FMI se contente de rappeler les engagements des Grecs et ce qui se passerait en cas de non-paiement : c'est très chaud car le FMI, 180 Etats, ne peut se permettre de faire une exception-cadeau à la Grèce !!!

  • patmat63 le jeudi 25 juin 2015 à 19:02

    ça devient lourd !

  • m1234592 le jeudi 25 juin 2015 à 19:01

    Fa# le faux monneyeur toujours à côté ... de la plaque. La HONTE !

  • 11AB11 le jeudi 25 juin 2015 à 18:52

    ils ne connaissent pas l'expression : "Allez vous faire voir chez les GRECS" maintenant c'est entré ...dans les esprits