Dette grecque : sommet sous haute tension à Bruxelles

le
0
Dette grecque : sommet sous haute tension à Bruxelles
Dette grecque : sommet sous haute tension à Bruxelles

De nouvelles négociations s'ouvrent ce jeudi à Bruxelles (Belgique) pour éviter à la Grèce le défaut de paiement qui se profile, avec une nouvelle réunion de l'Eurogroupe suivie d'un sommet de l'UE. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, la directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde et le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi devaient se retrouver jeudi matin, àpartir de 9 heures, pour une énième séance de discussions au plus haut niveau. «Là où il y a une volonté, il y a un chemin», a twitté peu auparavant le commissaire européen Pierre Moscovici, reprenant à son compte une formule utilisée plusieurs fois récemment par la chancelière allemande Angela Merkel à propos du dossier grec.

Là où il y a une volonté, il y a un chemin— Pierre Moscovici (@pierremoscovici) 25 Juin 2015

La journée de mercredi s'est soldée par une nouvelle déconvenue, alors qu'un accord semblait à portée de main ces derniers jours entre le gouvernement grec et les trois institutions, avec lesquelles Athènes négocie pour obtenir de l'argent frais en échange d'engagements de réformes et de coupes budgétaires. Dans la soirée, une réunion des ministres des Finances de la zone, l'Eurogroupe, n'a pu que constater l'impasse. Une séance de négociations entre les chefs des institutions et le Premier ministre grec s'est achevée vers 1 heure du matin jeudi sans résultat tangible.

Athènes continue de réclamer un allègement de sa dette

Ce jeudi, à cinq jours d'une échéance de paiement au FMI, qu'Athènes ne pourra pas honorer sans déblocage d'argent frais de ses partenaires, l'objectif reste de trouver un accord préliminaire qui puisse être présenté à l'Eurogroupe, convoqué pour une nouvelle réunion à partir de 13 heures. Dans l'idéal, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, qui se réunissent à partir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant