Dette grecque : sommet européen décisif à Bruxelles ce lundi

le , mis à jour à 09:21
8
Dette grecque : sommet européen décisif à Bruxelles ce lundi
Dette grecque : sommet européen décisif à Bruxelles ce lundi

Une fois de plus, il est question ce lundi d'une «réunion de la dernière chance» entre la Grèce et ses créanciers. Comme quasiment chaque semaine depuis l'élection du Premier ministre anti-austérité en janvier, des négociations sont menées avec l'Europe pour tenter de rembourser l'énorme dette du pays en épargnant au maximum la population. Cette fois, un sommet européen extraordinaire se tient à Bruxelles pour éviter à la Grèce un véritable défaut de paiement. La veille, Athènes a présenté des propositions à l'Europe, qui y voit une «bonne base» pour les discussions de ce lundi.

Au lendemain d'une grande manifestation dans le centre d'Athènes pour protester contre la politique d'austérité, aucun détail n'a encore été fourni par le gouvernement grec sur le contenu de ses propositions pour obtenir le déboursement rapide de 7,2 milliards d'euros, promis de longue date, et qui doit permettre à Athènes d'éviter à la fin du mois un défaut de paiement. Mais il s'agit d'une «bonne base pour faire des progrès au sommet de la zone euro», a indiqué dans la nuit Martin Selmayr, le chef de cabinet du président de la Commission européenne. Il a toutefois évoqué un processus qui s'est fait «aux forceps».

VIDEO. Athènes : plusieurs milliers de manifestants contre l'austérité

Un rendez-vous test attend ce lundi matin le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, avant le sommet prévu en début de soirée. Vers 11 heures en effet, il rencontrera les représentants de la tant redoutée «troïka» : le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, le président de la BCE, Mario Draghi, et le chef de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem.

Les ministres des Finances de l'Eurogroupe (la zone euro), puis les dirigeants des 19 pays qui ont l'euro comme monnaie commune, se réuniront ensuite pour éviter au pays ce scénario catastrophe.

Possible sortie de l'Euro ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM le lundi 22 juin 2015 à 10:56

    Quand ils seront à court d'arguments, le gouvernement va démissionner. Nouvelle élection, délais.....

  • 445566ZM le lundi 22 juin 2015 à 10:42

    Ils veulent maintenir leur niveau de vie qui s'est bien amélioré avec l'adhésion au système euro ? Pourquoi pas, mais pas avec notre argent. L'Europe ne devrait pas se laisser traire indéfiniment.

  • Cambio17 le lundi 22 juin 2015 à 09:41

    Même si la Grèce fait des réformes, le temps qu'elles s'appliquent ou elles seront détricottées... On le voit bien avec le programme de privatisation de Papandreous (ps) il y a 5 ans ! Sur 50 milliards d'euros de priv. seulement 10 milliards ont été faites !!!!!!!!!!!

  • wanda6 le lundi 22 juin 2015 à 09:39

    La Commission pour la vérité sur la dette publique grecque présente ses premières conclusions. https://www.youtube.com/watch?v=x_Y3CUZUIN4&feature=share

  • gacher le lundi 22 juin 2015 à 09:36

    quand on emprunte pour payer un emprunt, c'est qu'il n'y a plus rien à faire, et qu'il vaut mieux arreter les dégâts. Ca s'appelle une pyramide de Ponzy, ou de la cavalerie, mais ca revient à prêter à fond perdu, et ca ils peuvent 's’accrocher longtemps pour qu'on l'accepte et qu'on continue à voter pour eux

  • vmcfb le lundi 22 juin 2015 à 09:00

    Que la BCE et les états européens sortent au fur et à mesure des fonds de manière à rembourser les échéances dues peut se concevoir, mais le financement de l'état grec pour les dépenses courantes ne sera accepté par Personne en Europe! Les politiques ne peuvent violer les mandats accordés par les Peuples quand le consensus est si fort, et surtout si raisonnable!

  • 82554976 le lundi 22 juin 2015 à 08:57

    La preuve par les faits de l'inefficacité de l'Europe

  • CP1871 le lundi 22 juin 2015 à 08:06

    350ème sommet crucial extraordinaire de la dernière chance... Ce serait risible si tout ce cirque ne coûtait rien...