Dette grecque : Moscovici «convaincu» de la possibilité d'un accord

le , mis à jour à 14:02
16
Dette grecque : Moscovici «convaincu» de la possibilité d'un accord
Dette grecque : Moscovici «convaincu» de la possibilité d'un accord

Avant le marathon de négociations de lundi, il avait prévenu que «le sort de la Grèce, de l'euro, se jou(ait) en bonne part» pendant cette journée cruciale. Ce mardi, le commissaire européen chargé des Affaires économiques Pierre Moscovici se dit «convaincu» de la possibilité de trouver un accord avec Athènes sur la question de sa dette. Selon le Français, une nouvelle réunion de l'Eurogroupe devrait avoir lieu mercredi soir.

Une «convergence se dessine»

Tard dans la soirée, le président François Hollande s'est lui-même montré optimiste. «Je suis convaincu que nous allons trouver un accord», a confirmé ce mardi matin sur France Inter son ancien ministre, Pierre Moscovici. Selon le commissaire européen, «la journée d'hier a été utile. Je pense qu'il y a eu de très bons progrès qui ont été enregistrés. Maintenant il y a une convergence qui se dessine.»

Le commissaire européen a toutefois relevé qu'il restait «du travail à faire sur deux sujets», citant la question de la TVA et celle de la réforme des retraites. Et de préciser : «Il y aura d'ici demain soir, sûrement demain soir, une nouvelle réunion de l'Eurogroupe, les ministres de l'Economie et des Finances, où j'espère pouvoir présenter au nom de la Commission les paramètres d'un accord.»

VIDEO. Grèce: Moscovici est «convaincu» de pouvoir trouver un accord

VIDEO. Hollande sur la Grèce : «nous avançons vers un accord»

«J'ai la sensation que (...) la balle se trouve dans le camp des autorités européennes», a pour sa part commenté lundi le Premier ministre grec, Alexis Tsipras. «Notre critère de base, c'est la justice sociale. Pour la première fois, le poids ne reposera pas sur les salariés et les retraités», s'est-il félicité. Elu en janvier grâce à une campagne anti-austérité et basée sur le rejet de la «troïka» (ses créanciers, UE, BCE et FMI), le leader d'extrême gauche grecque se bat depuis des mois pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M802641 le mardi 23 juin 2015 à 14:31

    Il dessine pour s'en convaincre !

  • best01 le mardi 23 juin 2015 à 14:28

    moscovici enfonce des portes ouvertes;il ne sert a rien et est payé un MAX

  • pike71 le mardi 23 juin 2015 à 14:28

    Tout ce cirque va recommencer á chaque échéance de paiment. Meme si un accord est trouvé il faudra tout recommencer le mois prochain. C'est le feuilleton de l'été, un peu cher tout de meme.

  • fquiroga le mardi 23 juin 2015 à 11:21

    Mais qui fera taire les pistonés incap..ables

  • davidnad le mardi 23 juin 2015 à 11:13

    ils ne peuvent pas rembourser mais ils vont rester dans Europe et continuer à couter très cher au sein de l'Europe.

  • M3471517 le mardi 23 juin 2015 à 10:51

    "Les c... sont capable de tous, c'est à ça qu'on les reconnait" lui va également à ravir.

  • DS76 le mardi 23 juin 2015 à 10:48

    C’est sous le soleil qui baignait Paris samedi matin que Pierre Mosco­vici s’est marié. L’an­cien ministre de l’Eco­no­mie devenu commis­saire euro­péen aux Affaires Econo­mique a épousé sa compagne Anne-Michelle Bastéri, une énarque corse de 35 ans qu’il a rencon­trée lorsqu’il était à Bercy et qui exerce le métier d’ins­pec­trice des finances.Je leur propose un voyage de noce en ......Grèce

  • decoutte le mardi 23 juin 2015 à 10:15

    c'est ce que l'on appelle parler pour ne rien dire, te tels commentaires sont navrants et correspondent bien au type qui les fait.

  • MI2010SP le mardi 23 juin 2015 à 10:09

    Moscovici...la non réforme des banquesil souligne pour ne rien faire qu'il y a 400 000 personnes dans le secteur bancaire ...oui ...mais il ne fait pas la différence entre le personnel des banque de dépôt et les banques d'affaire, 30 000 personnes au max dans les banques d'affaire, le reste dans les banques de dépôt, de sorte que s'il faut liquider les banques d'affaire ce n'est pas une catastrophe, la sidérurgie a perdu plus de 100 000 emplois ...!

  • CP1871 le mardi 23 juin 2015 à 10:09

    un minable de plus...