Dette grecque : Hollande appelle à «tout faire pour que les négociations reprennent»

le , mis à jour à 14:11
10
Dette grecque : Hollande appelle à «tout faire pour que les négociations reprennent»
Dette grecque : Hollande appelle à «tout faire pour que les négociations reprennent»

Le sommet extraordinaire de la zone euro qui se réunira lundi à Bruxelles apparaît bien comme l'ultime espoir de parvenir à un compromis sur la dette grecque entre le gouvernement d'Alexis Tsipras et ses principaux créanciers, l'UE, la BCE et le FMI. Donald Tusk, le président du Conseil de l'UE, qui représente les Etats, a convoqué ce sommet pour le 22 juin dès l'annonce jeudi soir de l'échec d'une réunion de l'Eurogroupe à rapprocher les points de vue.

La Grèce risque de rater le 30 juin un remboursement de quelque 1,5 milliard d'euros au FMI, et de se retrouver en défaut de paiement. Or, les caisses du pays sont vides, ce qui rend impératif le versement de 7,2 milliards d'euros promis par ses créanciers et en suspens depuis des mois en raison de désaccords sur les économies budgétaires à réaliser. «Nous souhaitions que les négociations finales se déroulent au plus haut niveau politique de l'Europe et nous travaillons maintenant au succès de ce sommet», et à «un développement positif», a indiqué vendredi le cabinet du Premier ministre grec.

Hollande : «Un compromis fondé sur les règles européennes»

En déplacement à Bratislava, ce vendredi, François Hollande a appelé à «tout faire pour que les négociations reprennent, que les discussions puissent aboutir à un compromis mais à un compromis fondé sur les règles européennes». Le président français, qui s'exprimait au côté de son homologue slovaque Andrej Kiska, s'est entretenu plus tard dans la journée avec la chancelière allemande Angela Merkel. Lors de cet entretien téléphonique de quelques minutes, les deux dirigeants ont souligné que «les trois jours qui viennent, jusqu'au sommet extraordinaire de lundi, devaient être employés à avancer vers un accord entre la Grèce et les institutions, la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international et la Commission européenne». 

De leur côté, plusieurs ministres de Finances ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • calippe3 le vendredi 19 juin 2015 à 14:53

    encore et encore des négociations il faut bien un jour prendre une position

  • p.bernus le vendredi 19 juin 2015 à 14:52

    Phrase creuse qui ne fait rien avancer

  • M6445098 le vendredi 19 juin 2015 à 14:52

    il faut profiter des faibles et peureux, et cela Tsipras l'a bien compris. Il a vite vu qu'il avait des blaireaux en face de lui, et qu'il allait pouvoir en tirer un grand profit. donnez argent pigeons!

  • M6445098 le vendredi 19 juin 2015 à 14:50

    Tsipras a raison de ne pas changer d'attitude : vouloir de l'argent sans contrepartie. quand on a en face de soi des faibles comme Hollande ou Merkel qui sont prêts à tout pour donner l'argent du contribuable européen, il n'y a aucune raison pour que les grecs changent de voie : ils savent qu'ils auront au final l'argent sans rien faire, et que ça continuera comme cela encore longtemps, faute de dirigeants français et allemands courageux prêts à laisser la Grèce faire défaut.

  • hbaudry1 le vendredi 19 juin 2015 à 14:40

    Tsipras ne veut pas des règles Européennes donc ...

  • M1961G le vendredi 19 juin 2015 à 14:39

    hollande va bientôt adhérer au fn car il doit reconnaitre que le fn est visionnaire . le fn savait que l'euro ne fonctionnerait pas . le fn est le parti d'avenir pour la france . hollande est le vrp du fn . en 2017 la france passera aux francs . 2017 sera une grande année pour la démocratie .

  • cesarski le vendredi 19 juin 2015 à 14:34

    attention de na pas trop abuser j en vraiment marre de payer des impôts et taxes a tous les niveaux surtout que ceux qui décident ne sont que très faiblement touches

  • bearnhar le vendredi 19 juin 2015 à 14:30

    Chaque Français y est de sa poche de 600€, vous etes prets à faire cadeau de 600€, vous les avez au moins ? Moi je vois bien une petite guerre pour aller se payer sur la bete.

  • acharbi1 le vendredi 19 juin 2015 à 14:30

    Il souhaite plus de dette pour le contribuable français ,il faut arrêter la mascarade ,avec les Grecques

  • ppsoft le vendredi 19 juin 2015 à 13:21

    Hollande veut continuer à plumer le pigeon, même s'il n'a déjà plus de plume. Il ne peut plus y avoir que du sang.