Dette émergente : Pictet place ses flux " retail" sous surveillance

le
0
(NEWSManagers.com) - Après 500 millions de dollars de sorties nettes sur une décade de septembre, l'encours total de la stratégie dette émergente de Pictet Asset Management ressort actuellement à 18 milliards de dollars contre 17 milliards fin décembre 2010. Ce total comporte, en plus des mandats, cinq fonds coordonnés de droit luxembourgeois pour un total de 11,18 milliards d'euros aussi bien en monnaies dites fortes qu'en monnaies locales.
Le gestionnaire helvétique surveille de très près les souscriptions. Après une période de " soft closing" , qui s'est traduite temporairement par une limitation à 1 million d'euros par jour des rentrées nettes par client, Pictet a relâché quelque peu sa vigilance, du fait des sorties de septembre. Cela posé, la surveillance concerne surtout le Pictet-Emerging Local Currency Debt, qui pèse déjà 6.654 millions d'euros (au 14 novembre).
Il n'en demeure pas moins que le v?u des gérants (14 personnes à Singapour et Londres) serait d'augmenter la part des actifs institutionnels, plus " collants" (fidèles), à 50 % contre 35 % actuellement, comme l'a souligné Eugene Choi, spécialiste produits, lors d'un passage à Paris.
Cette dernière a rappelé que l'objectif consiste à générer une surperformance de 1 à 3 points de pourcentage sur une période de 5 ans. La gestion s'effectue autant en top-down qu'en bottom-up, l'originalité de Pictet, selon elle, étant que les équipes gèrent séparément les devises et les taux. Eugene Choi a également précisé à Newsmanagers que, malgré la taille importante de ses encours en dette émergente, Pictet n'est pas obligé pour l'instant d'investir dans des produits peu liquides comme les notes structurées.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant