Dette : Barack Obama n'arrive pas à ramener le calme

le
0
Un rapport indique que les parlementaires américains doivent s'accorder d'ici à trois semaines sur le relèvement du plafond de la dette, ou le pays fera défaut. Timothy Geithner, le secrétaire d'État au Trésor, pourrait démissionner.

La situation financière des États-Unis inquiète de plus en plus. De source parlementaire, un accord sur le relèvement du plafond de la dette du pays devra être trouvé entre le 15 et le 22 juillet prochains pour avoir le temps d'entériner une loi budgétaire avant le 2 août, date au-delà de laquelle les États-Unis ne pourront plus rembourser leur dette. Sous la pression de Barack Obama et des républicains, la majorité démocrate du Sénat a même renoncé aux congés parlementaires de la semaine du 4 juillet, jour de la fête nationale américaine, afin de tenter de progresser dans les négociations.

Si les parlementaires américains ne se mettent pas d'accord pour relever ce plafond, la première puissance mondiale se retrouvera en défaut de paiement. Le Fonds monétaire international prend ce risque très au sérieux.

Du coup, le président, Barack Obama, en personne, s'est invité dans le débat et a tenté de ramener le calme entre républicains et démocrates. Peine pe

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant