Dette américaine: tractations de la dernière chance

le
0
À deux jours de la date butoir, faute d'un accord, l'agence Fitch envisage de retirer aux États-Unis leur note AAA.

Correspondante à Washington

Toute la matinée, ce mardi, avait brui de l'espoir d'un accord. À deux jours de la date fatidique du 17 octobre, l'heure du calumet de la paix semblait enfin être arrivée à Washington, et les places boursières étaient toutes à la hausse. Alors que l'Amérique et le monde suivaient toujours sur des charbons ardents les négociations en cours, élus et journalistes annonçaient unanimes que John Boehner allait sortir le drapeau blanc.

Mais mardi, cet espoir s'est peu à peu évaporé. En milieu d'après midi, après des heures de mouvements peu clairs, d'annonces des uns et de démentis des autres, le navire politique washingtonien ressemblait à un bateau ivre. Et nul ne semblait savoir comment «l'équipage» de la Maison Blanche, du Sénat et de la Chambre, allait réussir à éviter l'iceberg du défaut sur la dett...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant