Dette américaine : Obama obtient un répit

le
0
ANALYSE - Le spectacle donné à Washington laissera d'autant plus de traces qu'il peut se reproduire, pas plus tard que dans deux mois.

La classe politique de Washington, Congrès et Maison-Blanche pour une fois réunis, a eu mercredi ce sursaut de bon sens tant attendu qui épargne aux États-Unis et au reste du monde un véritable séisme économique et financier. Démocrates et républicains y sont parvenus au prix d'un compromis laborieux et provisoire, dont les citoyens américains ne comprendront sans doute guère les subtilités, jusqu'à ce qu'il les ramène au bord du gouffre à l'approche de son expiration, dès janvier et février prochains.

Le spectre d'un défaut de paiement de la première économie mondiale s'éloigne pour un temps. Les marchés peuvent souffler et les dirigeants européens s'atteler de nouveau au redressement de leurs pays épuisés par la crise - exportée, déjà, des États-Unis en 2008. Au-delà du répit ainsi gagné, reste l'impression désastreu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant