Detroit retrouve des couleurs

le
0
Constructeurs asiatiques et allemands font leur miel de la bonne santé du marché automobile américain.

Le salon de Detroit, qui a ouvert ses portes hier aux professionnels, établit le constat d'une Amérique qui rit et d'une Europe qui pleure. Quand le Vieux Continent panse ses plaies et s'apprête encore à souffrir, l'Amérique, elle, relève la tête en enregistrant plus de 13 % de croissance de son marché automobile en 2012, situation inédite depuis le milieu des années 1980. Avec 14,5 millions de véhicules, les États-Unis se classent en deuxième position derrière la Chine.

Mais les marchés sont très différents. L'empire du Milieu vise l'équipement, où l'on achète souvent une voiture pour la première fois, alors qu'en Amérique, on renouvelle son véhicule, cherchant à chaque achat le meilleur des modèles.

Les constructeurs américains se sont refaits une belle santé en quelques années. Ford et GM ont ainsi recommencé à vendre massivement leurs tradit...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant