Détecteurs de fumée : 55% des Français seraient déjà équipés

le , mis à jour à 14:41
0

VIDÉO - À un peu moins d’un mois de la date butoire pour équiper leur logement, les Français ont pris conscience de l’utilité du mécanisme. 88% d’entre eux estiment qu’il va réduire significativement le nombre de décès.

Les Français n’ont pas attendu la date limite du 8 mars prochain pour équiper leur logement d’un détecteur de fumée, qui va désormais être un objet obligatoire dans tous les foyers, que ce soit résidence principale ou secondaire, et que l’on soit locataire ou propriétaire. Plus de la moitié des Français (55%) se disent déjà équipés, selon un baromètre réalisé par BVA, en partenariat avec Kidde, dévoilé aujourd’hui. Un chiffre qui dépasse largement les estimations réalisées par la marque à partir de plusieurs études de marchés, indiquant qu’à la même période, le taux d’équipement est plutôt de 20 à 25%.

Second gros enseignement tiré de cette étude: les Français font très attention à la qualité de l’équipement concerné. Leurs critères d’achat du détecteur de fumée se basent quasi exclusivement sur la fiabilité (66%) du produit et sur les recommandations des sapeurs-pompiers de France (63%). Le prix (43%) est la dernière préoccupation. Concernant le lieu d’achat, il y a également une préférence: les magasins de bricolage et leur expertise sont considérés comme des lieux de vente de confiance.

La loi Morange a gagné en popularité

La fameuse loi Morange - relative à l’installation obligatoire d’un détecteur de fumée - a énormément gagné en popularité: 87% des Français connaissent désormais la date du 8 mars 2015. Mieux encore, le bouche à oreille fonctionne. Près de 8 Français sur 10 recommanderaient ainsi à leur entourage d’installer un détecteur de fumée. Au total, seuls 17% de ceux étant responsables d’achats d’équipement pour leur foyer sont réfractaires au détecteur.

Et il y a fort à parier que la prise de conscience nationale va se poursuivre durant ce mois de février. La campagne d’ampleur lancée par le gouvernement la semaine prochaine devrait provoquer un effet «boule de neige»: le réseau des pompiers de France avec ses 98 unités départementales et ses 7300 amicales vont relayer ce message national. Des messages vocaux seront diffusés sur environ 1000 radios locales et de courts messages vidéos «consomag» seront diffusés sur les chaînes de France Télévisions, en plus des trois affiches officielles de la campagne.

À savoir également: à l’approche de la date limite du 8 mars, les pompiers effectueront des «démonstrations» dans 8 villes de France, dont Amiens, Bordeaux, Lille, ou Nantes. Celles-ci se dérouleront du 17 au 27 février prochain… Comme un ultime effort pour encourager les Français à s’équiper.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant