Détecteur de fumée: la date limite pour l'installation est repoussée

le
4

VIDÉO - Initialement arrêtée le 8 mars 2015, la date butoire pour l'installation d'un détecteur de fumée dans les foyers français est repoussée au 1er janvier 2016, selon un amendement de la loi Macron.

Si vous aviez prévu d'acheter un détecteur de fumée en urgence, rassurez-vous: la donne a changé, et les quelques jours qu'il vous restait pour l'installer avant la date limite du 8 mars 2015 se sont transformés en mois. Selon un amendement de la loi Macron, l'arrivée de votre détecteur de fumée pourra attendre le 1er janvier 2016. Après le I de l'article 5 de la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l'installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d'habitation, il est inséré un I bisainsi rédigé: «I bis. - Les propriétaires ayant signé un contrat d'achat des détecteurs au plus tard au 8 mars 2015 sont réputés satisfaire l'obligation prévue à l'article L. 129-8 du code de la construction et de l'habitation, à la condition que le détecteur de fumée soit installé avant le 1er janvier 2016».

Tout ceci n'enlève rien à son utilité dans votre maison ou appartement. Dans un article publié il y a quelques semaines, Le Figaro Immobilier vous donnait les bonnes raisons pour l'acheter dès maintenant. Malgré ce changement de date, ces raisons sont toujours bonnes! L'histoire de ce locataire d'un appartement situé dans les combles, à Étampes, qui dormait paisiblement lorsque l'incendie s'est déclaré, à cause d'un radiateur électrique derrière les cloisons est un bel exemple. Sans le détecteur, celui-ci aurait sans doute été intoxiqué par les fumées.

Les moyens mis en œuvre pour sensibiliser les Français aux incendies domestiques sont énormes, et à la hauteur des dégâts causés. Ils tuent chaque année de 600 à 800 personnes en France. Un constat alarmant, que l'ancienne ministre du Logement Cécile Duflot avait érigé en priorité nationale, dès 2013. «Ces incendies sont trop nombreux en France. Aujourd'hui il y en a près de 250.000 par an», avait elle constaté à la suite de deux incendies domestiques qui avaient coûté la vie à 8 personnes en un seul week-end.

L'incendie domestique est une grande préoccupation nationale. Sylvia Pinel, ministre du Logement et Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, accompagnés d'Éric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, ont lancé il y a peu une campagne de prévention contre les incendies domestiques. Son nom: «Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité.» Affiches, annonces radiophoniques, et vidéos au format court vont être diffusés pour sensibiliser les Français, ainsi que des «démonstrations» effectuées par les pompiers dans 8 villes de France, dont Amiens, Bordeaux, Lille, ou Nantes.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • toto409 le mardi 10 mar 2015 à 12:44

    et mince.. j'ai percé et enlaidi mon plafond pour rien ....

  • mcarre1 le vendredi 6 mar 2015 à 18:51

    Quel intérêt de repousser cette date étant donné qu'il n'y a aucune sanction en cas de non respect de la date?

  • klein44 le jeudi 5 mar 2015 à 09:13

    on sait depuis pres de 2 ans qu il faut un detecteur - et on repousse la date - comment voulez vous qu une france avance lors qu on fait tout reculer!!!pauvre france, france nulle

  • gstorti le dimanche 1 mar 2015 à 23:59

    Si cela aboutit à un changement de norme, comme c'est bien souvent le cas, pour nous dire d'ici là, que tout les appareils installés ne correspondent plus aux normes et qu'ils faut les changer...