Déserts médicaux : bilan plus que mitigé

le
0
Les praticiens territoriaux, instaurés par Marisol Touraine, n'attirent pas les médecins dans les zones déficitaires.

Un an jour pour jour après le lancement du plan contre la désertification médicale, les praticiens sont-ils de retour dans les campagnes? «Le bilan est très positif», a répondu Marisol Touraine, jeudi, dans le Quotidien du médecin. La preuve? Sa mesure phare, le contrat de «praticien territorial de médecine générale», a convaincu 170 médecins généralistes depuis septembre. L'objectif de 200 sera atteint d'ici la fin de l'année, assure la ministre de la Santé.

Hélas pour les patients, loin du discours officiel, les témoignages de terrain récoltés par Le Figaro laissent à penser que le dispositif, qui garantit durant un an une ­rémunération minimum de 3640 euros par mois aux médecins installés depuis moins d'un an dans les zones sous-dotées, n'est pas efficace. À tel point que dans le ­Limousin, désert médical s'il en est, l'A...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant