Désertions africaines à la CPI

le
0

Trois pays africains claquent la porte de la Cour pénale internationale, organisation qu'ils jugent trop politisée, l'accusant de "chasse raciale". Sur les réseaux sociaux certains s'interrogent sur l'absence de poursuite contre les États les plus puissants pourtant impliqués dans des crimes, notamment en Irak. Au Cameroun, le groupe Bolloré est critiqué pour son silence après le déraillement meurtrier d'un train de la compagnie Camrail, dont Bolloré est le principal actionnaire...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant