Deschamps se méfie de Yarmolenko et Konoplyenka

le
0
Deschamps se méfie de Yarmolenko et Konoplyenka
Deschamps se méfie de Yarmolenko et Konoplyenka

Didier Deschamps se méfie de cette équipe d'Ukraine au complet, qui n'a plus perdu depuis 7 matchs et fait preuve d'une solidité défensive redoutable. « Ce n'est pas une guerre, c'est un combat, les Ukrainiens ne sont pas des touristes, a prévenu Didier Deschamps, lundi à Clairefontaine à cinq jours du barrage aller entre l'Ukraine et l'équipe de France à Kiev. On va monter en puissance tranquillement. L'habit et les ingrédients, c'est vendredi. Ils n'ont pris que quatre buts, donc 0-0 serait un bon résultat, mais il y en a de meilleurs. »

« Deux joueurs qui sortent du lot »

Toutefois, le sélectionneur des Bleus avoue se méfier en particulier de deux joueurs ukrainiens : Andriy Yarmolenko (Dynamo Kiev) et Yevhen Konoplyenka (Dnipro Dniepropetrovsk). « C'est d'abord un bloc collectif généreux et qui met de l'engagement. Mais il y a deux joueurs qui sortent du lot, c'est Yarmolenko à droite et Konoplyenka à gauche. Yarmolenko (ndlr : 12 buts sur ses 11 derniers matchs, club et sélection confondus) aime plus le ballon dans les pieds, mais les deux aiment bien rentrer et enrouler. En provocation et en vitesse, ils sont importants dans l'animation offensive de cette équipe d'Ukraine. »

Zozoulia plutôt que Devic en pointe ?

Didier Deschamps aura également à l'?il l'avant-centre de cette sélection ukrainienne, Roman Zozoulia (Dnipro Dniepropetrovsk), qui devrait probablement être préféré à Marko Devic (Metalist Kharkov), à en croire le sélectionneur français. « C'est généralement Zozoulia qui joue. Il a un profil différent de Devic, qui est plus un attaquant de surface. Zozoulia est un plus petit gabarit, mais généreux et qui fait beaucoup de travail défensif aussi. Depuis que le nouveau sélectionneur a pris ses fonctions, le système est resté le même. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant