Deschamps, l'homme qui a transformé les Bleus

le
0
Deschamps, l'homme qui a transformé les Bleus
Deschamps, l'homme qui a transformé les Bleus

Un patron, un leader, un éternel vainqueur. Qu'il s'agisse de sa période de joueur professionnel ou d'entraîneur, Didier Deschamps cultive depuis toujours la culture de la gagne. « Je préfère qu'on me dise que je suis un gagneur qu'un loser, avait-il confié au Monde il y a quelques semaines. A partir du moment où j'ai été habitué au haut niveau en tant que joueur, j'ai ça en tête. Je ne sais pas jouer pour jouer. Je fais en sorte de vouloir gagner. Après, je ne gagne pas toujours, mais assez souvent quand même. » Un leitmotiv qui l'a fait grandir les échelons un à un. Après avoir sorti la Juventus Turin d'un sale pétrin et redonné ses lettres de noblesse et de fierté à l'OM, voilà que « DD » fait gagner les Bleus. Oui, cette équipe qui était encore moribonde il y a deux ans après l'échec de l'Euro 2012. Celle dont personne n'aurait misé un « copeck » pour qu'elle retrouve ne serait-ce qu'un semblant de dignité. Aujourd'hui c'est bien plus que ça. Les Bleus font à nouveau rêver. Et qu'importe si certains évoquent un emballement médiatique? Après tout, n'est-il pas légitime ?

Rien à voir avec Domenech et Blanc

Car en matière d'échec sportif, la France a mangé son pain noir depuis 2000 et la victoire à l'Euro. Un succès dont l'ancien capitaine des Bleus a fait partie. Véritable meneur d'hommes, fin tacticien et travailleur infatigable, Didier Deschamps incarne une philosophie de jeu. Une nouvelle identité qu'il a réussit à insuffler à cette équipe de France. Comme du temps où il régnait dans l'entrejeu des Bleus, brassard autour du bras. Fidèle lieutenant de Deschamps, Guy Stéphan n'est finalement pas étonné par sa réussite. « C'est un entraîneur qui gagne. Pourquoi ? Parce qu'il est exigeant, explique son adjoint. Parce qu'il est capable de dire en voyant un joueur évoluer : ?Celui-là, il a le potentiel pour aller au-dessus ou pas.? Il faut avoir de la compétence et un ?il. Il est capable aussi de surmonter des difficultés. » Et il en a rencontrées depuis sa prise de fonctions en juillet 2012. Une équipe à reconstruire, des cadres à remobiliser, une identité de jeu à créer, les chantiers étaient nombreux. Pour y parvenir, l'ancien international va faire jouer son autorité mais aussi sa proximité avec les joueurs. A des années lumières d'un Raymond Domenech, isolé, ou d'un Laurent Blanc, jugé trop éloigné de son groupe.

Le nul contre l'Espagne, acte fondateur ?

Son premier coup de maître, il le réalisera sur les terres du champion du Monde et d'Europe, l'Espagne. Menée 1-0, la France va arracher le nul suite à une tête d'Olivier Giroud dans le temps additionnel. Le coaching gagnant est signé « DD » évidemment. Ce jour-là, la prestation d'ensemble de l'équipe de France est perçue comme un acte fondateur. Le barrage retour contre l'Ukraine ne fera que conforter sa ligne directrice. De ses fondations-là, la « Desch » a peaufiné les contours de son groupe pour le Mondial. Il savait certainement déjà qu'il n'emmènerait pas Samir Nasri au Brésil. Il ne savait en revanche pas du tout qu'il devrait faire sans Franck Ribéry. Mais encore une fois, sa force de persuasion, son sens du leadership et son discours ont rapidement remobilisé les Bleus. La confiance est revenue en même temps que la qualité de jeu et les résultats. Même José Anigo, dont on sait combien leurs relations se sont révélées tendues à Marseille, a eu quelques mots bienveillants sur le travail de Deschamps. « Vous ne m'entendrez pas dire pour autant que c'est un mauvais, peut-on lire dans la face cachée de Didier Deschamps, ouvrage de Bernard Pascuito. Je trouve qu'il est intelligent, travailleur et très bon entraîneur. En plus, il a un vrai sens du jeu. » Ses détracteurs parlent pourtant d'un homme complexé, fragile, influençable et même égocentrique. La face cachée de Deschamps, ce sera pour plus tard. A visage découvert, l'homme a prouvé sa valeur. Et les Bleus le lui rendent bien.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant