Des voitures aussi cotées que des peintures

le
0
Les enchères ne sont plus réservées au marché de l'art. Les véhicules de collection se vendent désormais aussi à des prix très élevés.

Une Austin-Healey, impliquée dans l'accident des 24 Heures du Mans de 1955, remisée depuis plus de quarante ans et presque à l'état d'épave, a été adjugée 983.000 euros le 1er décembre en Grande-Bretagne: deux fois l'estimation des experts. L'été dernier, une Ferrari 250 Testarossa de course a, elle, été cédée pour la bagatelle de 16,5 millions de dollars (12,6 millions d'euros) lors de la célèbre manifestation californienne de Pebble Beach dédiée aux plus belles voitures anciennes. Avec de tels résultats, les véhicules de collection rivalisent désormais avec le marché de l'art. Proposée à la grande vente du salon Rétromobile, à Paris, le 3 février prochain, la Ferrari 250 GT California LWB ayant appartenu à Roger Vadim devrait figurer parmi les nouveaux records.

Outre ces voitures d'exception, les mythiques Aston Martin DB 5, Jaguar Type E et Mercedes 300 SL portes papillon sont toujours des valeurs sûres et en const

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant