Des villes lentes moins polluées

le
0
Le conseil «éconologique» de Jean-Marc Lorach auteur de Comment faire des économies? avec l'écologie .

Le réseau des villes lentes, Cittaslow, est né en Italie, il y a un peu plus de vingt ans. Cette démarche urbaine s'inscrit en réaction au tout-automobile et à l'uniformisation des cités. Son inspiration est voisine de celle du mouvement slowfood (nourriture traditionnelle et d'origine locale) qui s'oppose à la culture de la restauration rapide et standardisée. L'objectif des municipalités partenaires du réseau des villes lentes est de préserver une bonne qualité de vie pour leurs habitants, en limitant les déplacements (soutien aux entreprises de proximité) et en veillant à la qualité de leur environnement. Aujourd'hui ce sont 140 agglomérations dans vingt et un pays qui en font partie avec pour emblème un escargot stylisé, éloge de la lenteur. Le mouvement gagne cette année la France avec la ville de Segonzac en Charente, qui a rejoint leur réseau. Les populations concernées peuvent en retirer des avantages significatifs avec un meilleur cadre de vie, une écon

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant