Des vents moins forts dans l'hémisphère Nord

le
0
Plus marqué en Europe et en Asie, le phénomène pourrait être dû à la reforestation des dernières décennies.

Depuis une trentaine d'années, la force des vents n'a pas cessé de diminuer dans l'hémisphère Nord, notamment en Europe et en Asie. Une diminution entre 5 % et 15 % dans la quasi-totalité des 800 stations météo dont les données ont été examinées par des chercheurs du LSCE (laboratoire des sciences du climat et de l'environnement, CEA-CNRS). «Nous avons été surpris par ce résultat, reconnaît Pascal Yiou, du LSCE. Ce n'est pas un changement qui affecte la vie de tous les jours. Mais, s'il se confirme, il pourrait limiter la dispersion de la pollution et des pollens.» Leurs travaux ont été publiés lundi dans la revue Nature Geoscience.

L'étude ne concerne que les vents de surface, pas les événements extrêmes comme les tempêtes ou les ouragans ni les courants aériens au-dessus de 100 mètres d'altitude. Elle ne devrait donc pas contrarier l'efficacité énergétique des éoliennes qui sont situées dans la plupart des cas à 80 mètres de hauteur au moins.

Le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant