Des ventes au détail de bon augure pour l'économie américaine

le
0
DES VENTES AU DÉTAIL DE BON AUGURE POUR L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE
DES VENTES AU DÉTAIL DE BON AUGURE POUR L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE

WASHINGTON (Reuters) - La composante des ventes au détail mesurant au plus près les dépenses de consommation a augmenté plus que prévu en décembre aux Etats-Unis, donnant à penser que l'économie a gagné en dynamisme à la fin de l'an passé et est susceptible d'enregistrer une croissance plus substantielle cette année.

Le département du Commerce a annoncé mardi que les ventes au détail hors automobile, essence, matériaux de construction et services alimentaires ont augmenté de 0,7% après un gain de 0,2% en novembre, alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse de 0,3%.

Cette définition des ventes au détail est celle qui correspond le mieux aux dépenses de consommation telles qu'elles sont recensées dans le Produit intérieur brut (PIB).

Ces ventes au détail "core" ont en particulier bénéficié d'une hausse de 1,8% des ventes des magasins de confection, tandis que les ventes des magasins d'alimentation et des débits de boissons ont enregistré leur progression la plus marquée depuis sept ans. La statistique fait état aussi d'une croissance des ventes des magasins en ligne.

La vague de froid de décembre est sans doute responsable d'un repli de 1,8% des ventes d'automobiles, le plus fort depuis octobre 2012. En novembre, les ventes d'automobiles avaient augmenté de 1,9%.

De ce fait, les ventes au détail dans leur ensemble ont connu une croissance moins sensible en décembre, de 0,2%, après +0,4% en novembre. Elle dépasse toutefois le consensus des économistes qui donnait 0,1%.

Hors automobile, la hausse des ventes au détail est de 0,7%.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant