Des unités d'élite tchadiennes seraient venues renforcer l'armée de Kadhafi 

le
0
L'aide militaire a commencé dès le début de l'insurrection avec l'envoi d'un premier contingent de 300 hommes.

Des troupes d'élite tchadiennes s'impliquent de plus en plus aux côtés des militaires libyens, accusent les leaders de la rébellion. Jusqu'à conduire les opérations en première ligne. Les témoignages abondent. Dimanche le site Tchadactuel, habituellement bien renseigné, évoquait l'entrée de ces militaires tchadiens dans la vile d'Ajdabiya, le dernier verrou avant Benghazi. Il y a une semaine, un porte-parole militaire de la rébellion, Ahmad Bani, expliquait la déroute de ses combattants par la présence massive des Tchadiens : «Nous nous sommes heurtés à des milliers de membres de la garde républicaine tchadienne.»

La nouvelle tactique des kadhafistes, l'emploi d'unités très mobiles montées sur des pick-up, porte la marque des guerriers du désert tchadien, qui ont perfectionné cette technique audacieuse en près de quarante ans de conflits internes ou externes.

Un premier contigent de 300 hommes 

Selon plusieurs sources, il s'agit d'une aide d'État à Ét

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant