Des Tunisiens dans la rue contre le chômage

le
0
Le président tunisien a regretté mardi soir les troubles sociaux qui ont affecté pendant près de 10 jours la région de Sidi Bouzid et dénoncé une «instrumentalisation politique».

Des manifestations se sont déroulées ces derniers jours dans plusieurs villes de Tunisie, en signe de solidarité avec les populations de la région de Sidi Bouzid, en proie à des émeutes sociales depuis une dizaine de jours. Lundi, à Tunis la capitale, un rassemblement s'est tenu devant le siège de l'Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT), avant que les manifestants ne soient violemment dispersés par les forces de l'ordre. Plusieurs personnes ont été légèrement blessées.

La région de Sidi Bouzid, à 265 km de Tunis, est en proie à des troubles sociaux à la suite de la tentative de suicide d'un jeune homme. Vendredi 17 décembre, Mohamed Bouazizi, un vendeur ambulant de fruits et légumes de 26 ans, s'est fait confisquer sa marchandise par la police municipale. Désespéré et empêché de plaider son cas devant le préfet, il a décidé de s'immoler par le feu devant la préfecture. Il a survécu mais se trouve dans un état critique.

Cinq jours plus tard,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant