Des travaux d'intérêt général contre l'indiscipline à l'école

le
0
Une mesure de responsabilisation est instaurée à la rentrée pour réduire le recours à l'exclusion.

Pour rétablir la discipline au collège, le ministre de l'Éducation nationale met en place dès cette rentrée les travaux d'intérêt général. L'idée: les exclusions, qui sont devenues au fil des années la sanction couramment utilisée par les conseils de discipline, sont contre-productives pour les élèves. En éloignant l'élève perturbateur voire décrocheur de l'école, en le livrant à lui-même, on ne fait que renforcer la fracture qui existe entre lui et le milieu scolaire. À tel point que les exclusions provisoires sont trop souvent un premier pas vers une exclusion définitive, entraînant le jeune dans la spirale de l'échec scolaire. À partir de la rentrée, la durée de l'exclusion temporaire d'un établissement est limitée à huit jours contre un mois auparavant.

Pour lutter plus efficacement contre la violence scolaire et renforcer la discipline, la nouvelle circulaire qui entre en vigueur jeudi pose le caractère automatique d'une action disciplinaire en cas d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant