Des traitements à faire pâlir la couperose

le
0
Les séances de laser, efficaces, doivent être espacées d'au moins un mois.

Des petits vaisseaux dilatés sur le nez, les joues écarlates à la moindre émotion... Couperose ou rosacée, les rougeurs du visage sont une pathologie bénigne, mais qui peut être mal vécue sur le plan psychologique. Voire réellement handicapante au quotidien. «Avoir le visage rouge a toujours été très dévalorisant. À l'extrême, cela peut conduire à une véritable phobie sociale, l'érythrophobie (peur de rougir en public)», assure le Pr Bernard Cribier, dermatologue au CHU de Strasbourg, qui animait la semaine dernière un colloque consacré à ces affections cutanées (*).

En pratique, les dermatologues parlent de couperose quand les lésions consistent essentiellement en une dilatation des petits vaisseaux sur le nez et les joues et une tendance à la rougeur (érythème) du visage. En présence d'autres symptômes comme des «bouffées de chaleur», des lésions inflammatoires ou encore une atteinte oculaire, ils emploient plutôt le terme de rosacée. Mais coup

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant