Des trafiquants tuent un soldat turc à la frontière syrienne

le
0

ANKARA, 10 septembre (Reuters) - Des hommes soupçonnés d'être des trafiquants ont ouvert le feu depuis la Syrie sur des militaires turcs et tué l'un d'entre eux jeudi, a-t-on appris d'un responsable gouvernemental. Il s'agit du deuxième incident meurtrier de ce genre en quelques semaines. Le soldat a été abattu dans le secteur de Reyhanli, dans la province turque méridionale d'Hatay qui borde la frontière syrienne. Côté syrien, la zone est censée être contrôlée par les rebelles de l'Armée syrienne libre. La semaine dernière, un autre soldat turc a été tué et un autre a disparu lors d'un incident frontalier près de la localité turque de Kilis. Selon un journal turc, le soldat porté disparu a été transféré vers un hôpital de l'Etat islamique. Selon les autorités turques, l'incident de jeudi ne semble en revanche pas lié à l'EI. "Nous ne pensons pas qu'il y ait de lien avec l'EI, parce que c'est l'Armée syrienne libre qui opère de l'autre côté de Reyhanli. Nous avons vu que les mesures que nous avons prises contre les trafiquants se sont avérées efficaces, il est donc probable que le soldat ait été tué lors par des coups de feu tirés par des trafiquants", a dit le responsable gouvernemental turc. (Orhan Coskum,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant