Des tirs signalés au siège de la TV publique à Ouagadougou

le
0

OUAGADOUGOU, 2 novembre (Reuters) - Des coups de feu ont éclaté dimanche au siège de la radio-télévision burkinabée, à Ouagadougou, où l'opposition manifeste pour dénoncer la "confiscation" par l'armée de la transition politique, deux jours après la démission du président Blaise Compaoré. Les tirs ont retenti peu après l'arrivée de Sara Sérémé, présidente du Parti pour le développement et le changement (PDC), qui appartient à l'opposition, et d'une centaine de ses partisans. (Nadoun Coulibaly et Joe Penney, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant