Des têtards pour surveiller les hôpitaux franciliens

le
0
Cette technique va être utilisée afin de déterminer les rejets médicamenteux dans les eaux usées.

Quelque 14.000 litres de liquides radioactifs ont été déversés accidentellement par l'hôpital Gustave-Roussy dans les égouts parisiens la semaine dernière. Si le problème a pu être réglé relativement rapidement il remet sur le devant de la scène la question des effluents d'hôpitaux. Car ils sont chargés de molécules diverses en provenance des traitements administrés aux malades mais aussi des travaux effectués dans les laboratoires des produits d'entretien ou encore de l'urine des patients. Une jeune entreprise de biotechnologie s'est lancée sur ce marché en s'appuyant sur un outil aussi fiable qu'original: des têtards appartenant à l'espèce xenope équipés de bio-marqueurs spécifiques les rendant fluorescents lorsqu'ils entrent en contact avec des polluants.

Faciliter l'identification des molécules

«Il y a un vrai besoin de diagnostic», affirme Greg...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant