Des tests de paternité de plus en plus tôt

le
0
Une société britannique commercialisant des analyses ADN en ligne promet un résultat fiable dès la 9e semaine de grossesse, après une simple prise de sang de la mère.

La recherche en paternité commence de plus en plus tôt. Désormais, un père pourra savoir s'il est le géniteur de l'enfant à venir dès la 9e semaine de grossesse de la mère, soit bien avant la fin du premier trimestre. Une analyse prénatale qui existait déjà mais qui ne pouvait être réalisé qu'à un stade plus avancé de la grossesse. C'est le fournisseur international d'analyses ADN EasyDNA qui vient de l'annoncer en lançant ce nouveau «produit». Un test qui se veut novateur par sa procédure «non invasive» et donc «sans risque», vante le laboratoire anglais.

Les tests de paternité prénataux sont en général effectués en utilisant des procédures de prélèvement dites invasives telle que l'amniocentèse (entre la 14ème et la 20ème semaine de grossesse), le prélèvement des villosités choriales (PVC, entre la 10ème et la 13ème semaine) ou du sang fœtal pour obtenir l'échantillon. Le test d'Easy DNA consiste, lui, en une simple prise de sang qui peut êtr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant