Des terrains à 1 euro le mètre carré pour attirer de nouveaux habitants

le
0

En Normandie, une commune brade des parcelles de lotissement. Objectif : augmenter sa population. Une stratégie qui pourrait s’avérer payante.

Voilà des prix qui défient toute concurrence. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la commune de Champ-du-Boult dans le Calvados, en Normandie, en a bien besoin. Comme d’autres petites communes - elle compte à peine 500 habitants - elle se retrouve confrontée à un problème de taille: «Beaucoup de gens passent dans notre commune et l’apprécient pour des randos pédestres ou VTT, mais très peu s’y installent», souligne Patrick Madeleine, le maire de cette commune.

Résultat, le maire et son équipe municipale ont décidé de faire un geste significatif pour attirer de potentiels futurs habitants. Les parcelles du lotissement communal sont proposées au prix imbattable de 1 € le m². Initialement, ces quatre terrains, dont la superficie varie entre 900 et 1 000 m², étaient en vente à 12 € le m². Mais depuis 2007, aucune parcelle n’a trouvé preneur, selon les informations du quotidien Ouest-France qui raconte l’histoire dans son Édition du soir.

Une situation qui n’est pas isolée dans cette région de France où certaines municipalités «se sont lancées dans des projets sans véritable concertation entre elles, et traînent depuis des années des zones vides viabilisées pour des constructions», explique à Ouest-France un géomètre local. Et cette stratégie de «brader» les terrains a déjà porté ses fruits par le passé... C’est le cas à Vire, qui avait décidé en 2012 de vendre 40 lots à bâtir en dessous du prix estimé par les services de France domaine. Depuis, plus de la moitié des parcelles ont été vendues. À Champ-du-Boult, on espère une issue similaire.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant