Des ténors de la majorité veulent taxer plus les riches

le
0

Dans le cadre du plan de rigueur, le gouvernement n'aurait-il pas eu la main assez lourde avec les Français les plus fortunés? C'est l'avis de plusieurs élus de la majorité qui souhaitent durcir les mesures présentées la semaine dernière par François Fillon.

Le Premier ministre a annoncé une « contribution exceptionnelle » de 3% pour les contribuables disposant d'un revenu fiscal de référence supérieur à 500 000 ¤ par part. Cette taxe, censée exister aussi longtemps que le déficit public sera supérieur à 3% du PIB, doit rapporter 200 M¤ par an. Insuffisant, jugeait, hier, Gérard Larcher, le président UMP du Sénat, dans « les Echos ». Ce dernier souhaite ratisser plus large en mettant à contribution les foyers gagnant plus de 250 000 ¤ par part. Selon nos informations, à l'Assemblée, plusieurs députés regrettent également la relative modicité de la contribution pour les hauts revenus. C'est le cas de Michel Piron, député UMP du Maine-et-Loire, ou d'Alain Joyandet, député UMP de Haute-Saône.

Ministre de la Coopération et de la Francophonie jusqu'à l'été 2010, Joyandet estime qu'il serait « juste » que les Français les plus aisés paient plus. « Si on vise toujours les personnes disposant de plus de 500 000 ¤ par part et qu'on augmente le prélèvement de 3% à 5% dès le premier euro, on ne sera pas loin des 400 M¤ de recettes, détaille le parlementaire, qui va déposer un amendement en ce sens. Selon lui, « 20 000 contribuables seraient concernés ».

Alain Joyandet n'est pas le seul à juger trop faible le taux de taxation décidé par le gouvernement. Candidat à la présidentielle, Jean-Louis Borloo y est également favorable, l'ancien ministre de l'Ecologie défendant, en outre, la création d'une tranche d'imposition supplémentaire à 46% pour les revenus de plus de 150 000 ¤ par personne. Cette idée est défendue depuis longtemps par Pierre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant