Des télés à l'éclairage, la mutation radicale de Philips

le
0

ANALYSE - Le groupe néerlandais tourne définitivement la page des téléviseurs et de l'audio pour se tourner vers ses nouveaux métiers, la santé, le bien-être et l'éclairage.

Les nostalgiques qui se souviennent de l'époque ou Philips inventait la K7, le CD et dominait le marché des téléviseurs en sont pour leurs frais. Frans Van Houten, arrivé à la tête du groupe en avril 2011, a fait table rase du passé. Pour le très pragmatique patron néerlandais, la question de la nostalgie ne semble pas se poser. Il faut évoluer ou prendre le risque de disparaître. Frans Van Houten a donc choisi de désengager son groupe des métiers où la concurrence asiatique était trop forte et où Philips n'avait plus d'avantage concurrentiel suffisant pour se différencier.

Le déclin de Philips dans les téléviseurs s'est fait en deux temps. Le groupe a d'abord souffert de l'offensive des marques japonaises, dès les années 1980. Le coup de grâce a été porté par la montée en puissanc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant