Des Tchétchènes envoyés par Moscou espionnent l'Etat islamique-TV

le
0
    MOSCOU, 8 février (Reuters) - Des agents tchétchènes 
travaillant pour le Kremlin sont à l'oeuvre en Syrie pour 
récolter des renseignements militaires dans les territoires 
contrôlés par l'Etat islamique afin de guider les frappes de 
l'aviation russe, rapporte la télévision publique russe lundi. 
    Ces espions ont infiltré les rangs du groupe djihadiste, 
affirme le président tchétchène Ramzan Kadirov, qui dit avoir 
envoyé des agents s'entraîner aux côtés d'autres combattants de 
l'EI dès le début de la guerre civile. 
    "Selon Ramzan Kadirov, un vaste réseau d'espions a été mis 
en place à l'intérieur de l'Etat islamique", rapporte la 
télévision.  
    "Les meilleurs combattants de la République tchétchène ont 
été envoyés là-bas. Ils rassemblent des informations sur 
l'organisation et le nombre de terroristes, repèrent des cibles 
à bombarder et informent des résultats des bombardements." 
    Ces affirmations figurent dans la bande-annonce d'un 
documentaire qui sera diffusé mercredi sur la chaîne Rossia 24, 
contrôlée par l'Etat.  
    Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov n'a pas souhaité 
faire de commentaire à ce propos.  
    La Russie intervient officiellement en Syrie depuis le 
lancement de sa campagne de bombardements aériens le 30 
septembre dernier, en soutien du régime de Bachar al Assad.  
    Elle a également dépêché des troupes et des blindés pour 
protéger ses installations dans le pays ainsi que des 
instructeurs et conseillers qui travaillent avec l'armée 
gouvernementale.  
    Moscou ne communique pas en revanche sur le travail de ses 
forces spéciales, qui sont également actives en Syrie selon les 
chancelleries occidentales.  
    Mais dans sa bande-annonce, Rossia 24 estime que le temps 
est venu de parler de ces militaires qui participent à la 
coordination des frappes aériennes "au prix de leurs propres 
vies".  
    On voit ainsi les images d'un camp d'entraînement en 
Tchétchénie, où des soldats ont perfectionné leur savoir-faire 
avant de rejoindre la Syrie, selon le commentaire.  
    La télévision montre également des centaines d'hommes 
lourdement armés, flanqués de 4x4.  
    Ramzan Kadirov, ancien rebelle tchétchène devenu fidèle au 
Kremlin, est lui-même filmé en train de tirer sur une cible. Il 
déclare que ses hommes subissent des pertes en Syrie.  
    En octobre dernier, le dirigeant tchétchène avait dit 
vouloir envoyer des militaires en Syrie pour prendre part à des 
"opérations spéciales" à condition d'avoir le feu vert du 
président Vladimir Poutine.  
 
 (Andrew Osborn; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant