Des taux toujours incroyablement bas

le
15
RTimages/shutterstock.com
RTimages/shutterstock.com

(Relaxnews) - Selon le courtier en ligne Empruntis.com, qui publie aujourd'hui son indicateur les Baromètres régionaux, de nouvelles baisses de taux des prêts immobiliers ont eu lieu depuis un mois. Face au recul du nombre d'acheteurs, les banques offrent des conditions très avantageuses pour séduire leurs clients.

Avec 4% en moyenne sur vingt ans en Ile-de-France, ou 3,75% dans la région Nord pour la même durée, et même 3,65% dans la région Méditerranée, emprunter reste très favorable pour les candidats à l'achat immobilier.

Et la baisse continue même d'agir : sur quinze ans, le taux moyen constaté par le courtier en ligne Empruntis.com au 15 octobre est de 3,35%, contre 3,45% le mois dernier.

De manière générale, ces taux se rapprochent des niveaux historiques d'octobre 2010, "d'autant qu'entre notre barème moyen et les taux réels que nous réussissons à négocier, la décote est le plus souvent de l'ordre de vingt points", révèle Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole chez Empruntis.com.

En effet, les banques restent compétitives pour capter de nouvelles parts de marché dans un contexte atone. "Un candidat à l'achat qui répond aux critères d'endettement ne doit pas hésiter à mettre les établissements bancaires en concurrence. Ils sont à la recherche de nouveaux clients", ajoute la dirigeante. Une quête devenue difficile face à un nombre de transactions immobilières en baisse.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mfouche2 le mercredi 17 oct 2012 à 09:10

    Si vous devez acheter attendez , les prix vont sensiblement baisser ( beaucoup plus que les sois disant spécialistes , les biens à la vente s'accumulent partout, la situation se débloquera par un ajustement important des prix

  • omigda le mardi 16 oct 2012 à 15:48

    Mais pas d’effondrement !SUPPLEMENT : HABITAT 92 – Paris : le gel des transactions Le marché est bloqué. Les ventes sont en chute libre, mais les prix ne baissent pas vraiment vertigineuse. Tant pis pour les ménages qui espéraient dénicher dans la capitale l’appartement de leur rêve pour une bouchée de pain ! L’élément caractéristique de cette « crise molle » (la formule est des experts du Crédit foncier de France) : le gel des transactions. »Article du 23/04/1992 ;)

  • omigda le mardi 16 oct 2012 à 15:47

    HABITAT 92 – Paris : le gel des transactions Le marché est bloqué. Les ventes sont en chute libre, mais les prix ne baissent pas vraiment« »PARIS ne s’est pas effondré. » Les professionnels de l’immobilier ne l’avouent pas, mais ils poussent un « ouf » de soulagement : la récession du logement parisien est sans commune mesure avec la crise qui sévit dans les pays anglo-saxons ou au Japon. Certes, les temps sont durs mais les prix n’ont pas chuté de façon

  • M8303372 le mardi 16 oct 2012 à 12:41

    Il y a pléthore de biens à vendre tant à paris et région parisienne que dans le sud vu que beaucoup fichent le camp plutôt que payer des impôts délirants c'est le moment d'acheter

  • M8303372 le mardi 16 oct 2012 à 12:39

    c'est le bon moment pour renégocier nos prêts chouette... et laisser au moins un patrimoine à nos enfants car on leur laisse que des dettes autrement

  • loco93 le mardi 16 oct 2012 à 11:32

    Il y'a ceux qui achètent au plus haut et sont obligés de piocher dans leur épargne et de se priver, se serrer la ceinture au quotidien, consommer du low cost. Et il y'a ceux qui achètent au plus bas tout en préservant leur pouvoir d'achat et peuvent s'offrir des voyages pour découvrir le monde et se payer des conso en boites de nuit (avec call girls aussi). Au choix, on choisit son camp! Statistiquement, l'immo monte et descend, c'est pareil dans le monde et c'est comme en bourse!

  • pagnelli le mardi 16 oct 2012 à 11:18

    C'est bien attendez d’avoir 65 ans pour acheter et emprunter... Sans retraite et sans toit ça va être festif !! (vous pourrez toujours squatter chez vos enfants ;) )

  • supersum le mardi 16 oct 2012 à 10:54

    M9810937 Au japon les maisons ne valent rien car les normes anti-sismiques font qu'une maison de 20 ans est déjà à raser, la seule valeur réside dans le terrain, le plus souvent tres réduit. Beaucoup de japonnais pour leur retraite sont obliger de reconstruire leur maison. Bref ne comparez pas ce qui est incomparble...

  • supersum le mardi 16 oct 2012 à 10:49

    ça finira par remonter, le locatif ne rapportent plus, les bailleurs vendent, les logements sociaux seront toujours insuffisant pour absorder les précaires. Sauf si les gens se mettent à coucher sous les ponts.

  • M4018357 le mardi 16 oct 2012 à 10:19

    Tant mieux si les i.diots n'achètent rien, comme cela les futés peuvent se payer pour moins cher un toit pour leur retraite, devinez qui dormira sous les ponts ?