Des taux à 2,60% pour les clients haut de gamme

le
2
Dean Mitchell/shutterstock.com
Dean Mitchell/shutterstock.com

(Relaxnews) - Les mois se suivent et ne changent pas pour les taux des prêts immobiliers. Ils continuent de devenir historiquement bas, selon le courtier Cafpi qui publie aujourd'hui sa Météo mensuelle. En particulier pour les très bons revenus, mais aussi pour les moins bons.

C'est le deuxième mois consécutif que le taux nominal sur 15 ans est de 2,75%, d'après la Météo des Taux de Cafpi du mois de novembre. Mais ce nouveau record doit être précisé. "Il est accordé dans le cadre d'un financement à taux fixe aux emprunteurs ayant des revenus nets supérieurs à 6.000? par mois pour un ménage", spécifie le directeur général adjoint Philippe Taboret.

Et pour les clients encore plus sélects, - c'est à dire aux revenus nets supérieurs à 10.000? par mois pour un ménage -, le courtier annonce pouvoir décrocher des taux à 2,60% sur quinze ans, et 2,80% sur vingt ans. Une opportunité également offerte aux emprunteurs qui présentent une forte capacité d'épargne ou un profil de carrière sur le point d'évoluer favorablement.

Reste que les ménages moins aisés ont aussi accès à des conditions d'emprunt avantageuses. "Beaucoup de banques doivent encore remplir leurs objectifs de production d'ici la fin de cette année, et sont particulièrement disposées à accorder des crédits pour le financement de la résidence principale", ajoute le dirigeant. Ainsi, des emprunteurs sans apport personnel qui perçoivent moins de 4.000? par mois peuvent aussi accéder à "des conditions historiquement basses" : 3% sur quinze ans, et 3,25% sur vingt ans en moyenne.

Et si la production de crédits nouveaux à l'habitat affiche un recul de 34% depuis le début de l'année d'après les statistiques de la Banque de France, "cette baisse est essentiellement due à l'absence des primo-accédants les plus fragiles, explique le dirigeant de Cafpi. Non pas parce que les banques ne veulent pas leur prêter, mais bien parce que la situation économique les pousse à différer les projets".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titi18 le mercredi 28 nov 2012 à 21:28

    @gepadtum, vous semblez ignorer la notion du risque. Informez vous, vous trouverez pléthore d'information sur le net.

  • gepadtun le mercredi 28 nov 2012 à 19:19

    Chouette : le ménage qui gagne 10000€ par mois va pouvoir s'endetter à 2,6% pour acheter une coquette studette à Paris.