Des taliban afghans au Pakistan pour relancer les négociations

le
0
    PESHAWAR, Pakistan, 26 avril (Reuters) - Des taliban afghans 
sont arrivés mardi au Pakistan pour y relancer les négociations, 
dans l'impasse depuis plusieurs mois, mais auxquelles aucun 
représentant de Kaboul ne participera, du moins officiellement. 
    Une semaine après l'attentat qui a coûté la vie à 64 
personnes à Kaboul, le gouvernement afghan a refusé de retourner 
à la table des négociations, ce qui entretient le doute sur le 
succès à espérer de ce nouveau cycle de négociations. 
  
    Les taliban avaient eux-mêmes exclu le mois dernier de 
participer à des négociations qu'ils qualifiaient de "futiles" 
tant que des forces militaires étrangères resteraient sur le sol 
afghan. 
    A Kaboul, le gouvernement montre des signes d'impatience 
devant ce qu'il perçoit comme le refus d'Islamabad de 
contraindre les dirigeants taliban présents au Pakistan de 
participer aux négociations. 
    "Nous avons été informés de la présence d'une délégation de 
taliban au Pakistan, mais nous ne nous y rendrons pas tant que 
le Pakistan n'aura pas honoré la promesse qu'il nous a faite", a 
déclaré Dawa Khan Mina Pal, porte-parole du président afghan 
Ashraf Ghani. 
    Celui-ci a déclaré lundi que les chances de parvenir à la 
paix risquaient de ne pas se représenter de nouveau et il a prié 
le Pakistan de combattre les taliban installés au Pakistan qui 
refusent les négociations. 
    Kaboul et Islamabad se renvoient la responsabilité de 
l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations, les 
Afghans accusant les Pakistanais d'abriter les taliban, ce que 
dément le gouvernement de Nawaz Sharif. 
    Un haut dignitaire taliban installé au Pakistan a confirmé 
qu'une délégation de dirigeants était arrivée dans la ville 
portuaire de Karachi pour y rencontrer des représentants du 
Pakistan. 
    "Ils sont arrivés lundi", a-t-il déclaré en s'exprimant sous 
le sceau de l'anonymat. "Ils sont partis pour une destination 
inconnue dans la journée et sont revenus tard dans la nuit". 
    Deux membres de la représentation politique installée par 
les taliban à Doha, la capitale du Qatar qui s'était impliqué 
dans les précédentes négociations, ont confirmé la présence 
d'une délégation au Pakistan tout en précisant que les 
discussions se tenaient dans la capitale du pays, Islamabad. 
    "Nos membres ont rencontré des responsables pakistanais et 
je suis certain qu'ils rencontreront des Chinois mardi", a dit 
l'un des dirigeants basés au Qatar.  
    La Chine, comme les Etats-Unis, fait partie des pays qui 
soutiennent les négociations entre Kaboul et les taliban. 
    "Peu importe si Kaboul participe à cette réunion, puisque 
nous avons lancé notre offensive de printemps et que nous 
remportons des succès contre eux", a-t-il dit. 
    Le ministère pakistanais des Affaires étrangères et 
l'ambassade d'Afghanistan à Islamabad n'ont pas répondu aux 
demandes de commentaires formulées par Reuters. 
 
 (Asad Hashim; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant