Des Syriens souhaitant venir au Mans victimes de bombardements

le
1

LE MANS, Sarthe, 12 septembre (Reuters) - Des Syriens d'une même famille en attente de visas français depuis un an, soutenus dans leur démarche par le sénateur-maire socialiste du Mans (Sarthe) Jean-Claude Boulard, ont été la cible de bombardements, a déclaré samedi l'un de leurs proches, qui est médecin au Mans. Jean-Claude Boulard a écrit au ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius pour lui demander 35 visas pour ces Syriens menacés de mort dans leur village en raison de leur confession chrétienne. Il indiquait cette semaine à Reuters espérer que l'émotion actuelle sur le dossier des réfugiés fasse bouger les choses. ID:nL5N11E3VI "Plusieurs obus sont tombés sur le quartier (de Damas) où habite ma famille causant la mort de onze personnes et en blessant 76", a déclaré samedi à Reuters Milad Aleid, médecin basé au Mans qui tente, avec l'appui du maire et des autorités religieuses, d'organiser le transfert de sa famille de Syrie vers la Sarthe. "Nous n'avons pas le détail précis, mais l'un de mes neveux a eu l'oeil arraché", a-t-il ajouté. "Il a également reçu des éclats d'obus dans la tête. A quelques minutes près, on aurait pu avoir un carnage." Milad Aleid dit avoir reçu un appel du porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, l'assurant du suivi du dossier. Le maire du Mans, ville représentée ce samedi à la réunion des villes volontaires à l'accueil de réfugiés organisée à Paris par le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve, a écrit vendredi une nouvelle lettre à Laurent Fabius pour l'alerter de la situation de cette famille syrienne. ID:nL5N11H2ZZ Dans ce courrier, il rappelle que "le 30 décembre 2014, un représentant de chacune des composantes de la famille" a été reçu à l'ambassade de France à Beyrouth et "qu'il leur a été indiqué qu'ils auraient une réponse sous trois mois". (Mourad Guichard, édité par Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le samedi 12 sept 2015 à 18:51

    Et là ce sont les ouailles de Bachar qui se font bombarder par les "révolutionnaires, avec les munitions fournies par hollande