Des syndicats d'Air France en appellent à Manuel Valls

le
0
LES SYNDICATS D'AIR FRANCE EN APPELLENT À MANUEL VALLS
LES SYNDICATS D'AIR FRANCE EN APPELLENT À MANUEL VALLS

PARIS (Reuters) - Treize syndicats d'Air France ont demandé mardi à être reçus par Manuel Valls, à qui ils réclament une révision de la politique gouvernementale en matière de transport aérien.

L'intersyndicale, dans un courrier au Premier ministre dont Reuters a obtenu une copie, demande notamment le gel de la hausse des redevances accordées à Aéroports de Paris pour la période 2016-2020, une décision prise dans le cadre du contrat de régulation économique négocié avec l'Etat, actionnaire majoritaire d'ADP.

Elle demande aussi que cesse "la caution gouvernementale à la politique d'attrition et de licenciements engagée par la direction générale d’Air France" et le "gel des arbitrages défavorables concernant les droits de trafic qui semblent avoir été accordés aux compagnies du Golfe".

Le PDG de la compagnie Qatar Airways avait indiqué à des journalistes en juin au salon aéronautique du Bourget avoir obtenu des droits de trafic supplémentaires à Lyon et Nice.

Parmi les syndicats signataires figure le SNPL majoritaire chez les pilotes de ligne mais pas les principales organisations des personnels au sol (CFDT, CFE-CGC).

L'envoi de ce courrier intervient alors que le SNPL s’est prononcé la semaine dernière pour des négociations avec la direction d'Air France sur le plan stratégique Perform 2020 qui vise notamment à augmenter de 10% la productivité des personnels navigants.

L'Etat français est le principal actionnaire du groupe Air France-KLM avec 17,6% du capital.

(Dominique Rodriguez, édité par Julien Ponthus)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant