Des syndicalistes de Goodyear en garde à vue

le
7
CINQ SYNDICALISTES DE GOODYEAR EN GARDE À VUE
CINQ SYNDICALISTES DE GOODYEAR EN GARDE À VUE

LILLE (Reuters) - Cinq syndicalistes CGT de l'usine Goodyear d'Amiens Nord, dont son leader Mickaël Wamen, ont été placés en garde à vue mercredi pour des violences, a-t-on appris jeudi de source policière.

Quatre d'entre eux étaient toujours entendus jeudi dans la cadre d'une instruction ouverte à Amiens après le dépôt d'une plainte par un autre syndicat, la CFE-CGC.

La CFE-CGC avait dénoncé des agressions, des menaces, des insultes, et des actes de détérioration de ses bureaux survenus en 2008 dans un climat de tension entre syndicats.

L?usine Goodyear d?Amiens Nord a fermé ses portes en janvier dernier après un conflit de sept ans entre la CGT, syndicat majoritaire sur le site, et la direction.

L'usine d'Amiens-Nord, qui employait 1.170 salariés, était occupée depuis le 7 janvier par des salariés réclamant des mesures d'aide dans le cadre du plan de fermeture du site, annoncé en janvier 2013.

L'accord de fin de conflit devait ouvrir la voie à la mise en ?uvre de l?offre de reprise de l?activité agricole portée par l'américain Titan International. Mais la cession semble au point mort.

(Pierre Savary, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lilian92 le jeudi 27 mar 2014 à 17:05

    iL FAUT LES METTRE EN PRISON CES CGT QUI DÉTRUISENT LES ENTREPRISES ET LES EMPLOIS DES SALARIES.LES SALARIES RÉVOLTEZ VOUS CONTRE CES PERSONNES QUI DÉTRUISENT VOS EMPLOIS.

  • M4012402 le jeudi 27 mar 2014 à 16:57

    au niouf les rouges!

  • M1765517 le jeudi 27 mar 2014 à 16:47

    le doigt ds l' c l à la fouille !

  • mlaure13 le jeudi 27 mar 2014 à 16:42

    Ou est Valls ???...

  • dotcom1 le jeudi 27 mar 2014 à 16:41

    Au moins en taule ils auront du boulot.

  • mjjmimi le jeudi 27 mar 2014 à 16:39

    Les voyous cégétistes se croient tout permis!

  • M2280901 le jeudi 27 mar 2014 à 16:28

    CE SYNDICAT fossoyeur d'entreprises doit être interdit