Des stations-service? municipales

le
0
Des stations-service? municipales
Des stations-service? municipales

Les stations-service se font rares dans les campagnes? Qu'à cela ne tienne : des municipalités situées en zones rurales rachètent, voire construisent une ou deux pompes à essence sur leur commune. Un moyen de pallier la raréfaction des automates, surtout à la campagne : de plus de 47500 en 1975, on est en effet passé à à peine 11600 aujourd'hui. Et leur nombre diminue de plusieurs centaines par an.

La faute à des normes environnementales drastiques, qui demandent des rénovations très coûteuses, mais également à des véhicules moins énergivores. Autre explication, et pas des moindres : la concurrence des grandes surfaces.

Les hypers restent moins chers

« La densité de stations-service en France est déjà l'une des plus faibles d'Europe, s'alarme Cédric Szabo, directeur de l'Association des maires ruraux de France (AMRF). Pourtant, en dehors des grandes villes, bien pourvues en transports en commun, neuf trajets sur dix sont effectués en voiture. Ainsi, en proportion du nombre d'habitants, on compte en zone rurale un quart de voitures en plus. »

Dès 1999, Lonlay-l'Abbaye (Orne) a fait figure de pionnière en se dotant de sa propre station-service. Sur sa façade, pas de marque, juste les armoiries de la ville. Villeneuve-Minervois (Aude), Rougnac (Charente), Siaugues-Sainte-Marie (Haute-Loire) ou Sornac (Corrèze) ont suivi le même chemin. Coût de l'investissement pour construire un point de distribution ou en rénover un : au moins 150000 ?.

Entre cinq et dix communes entament les démarches, chaque année, pour avoir leurs propres pompes à essence. « On en compte aujourd'hui plusieurs dizaines, précise l'Ufip (Union française des industries pétrolières). Souvent des petites communes de moins de 1500 habitants qui ne font pas de gros volumes mais assurent un service public en fonctionnant pratiquement à prix coûtant. » Ce qui ne fait pas pour autant de ces stations les plus abordables marché. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant